AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Eternal Light |James Brody|

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Eternal Light |James Brody|   Lun 8 Oct - 2:46

E T E R N A L L ii G H T
Lux Aeterna


J . A . M . E . S .


Nom :: Brody. En réalité, son nom de famille au complet était sensé être « Broderick », mais son arrière-grand-père le diminua en quelque chose de plus simple - Brody.
Prénom :: James Akira Emmanuel. James est, d'après son mentor, le prénom qu'on lui avait attribué à sa naissance douloureuse. Akira, prénom purement japonais, fait part de ses origines asiatiques lointaines - son arrière-grand-mère venait de Gion, dans Kyoto, et le père de celle-ci se nommer Akira, de ce qu'on lui a relaté. Quant à Emmanuel, c'est le nom même de son mentor, la seule personne qui avait vraiment acquis une place dans le coeur froid de James. Bien qu'il ait trois prénoms, lui seul connaît ces derniers, préférant ne pas les dévoiler au public.
Âge :: Il vient tout justement de célébrer - si un tel verbe peut être employer pour décrire la fête qu'il a eu - son anniversaire, le 30 obtobre. Une année de plus dans ce monde cruel et distant. Une vingt-troisième année - peut-être était-ce une année de trop ?
Origine :: Si on tente de retracer les ancêtres de James, ceux-ci viennent principalement de l'Europe. De la Russie, de l'Ukraine et de l'Hongrie. Toutefois, deux êtres font exception à cette " règle " : son arrière-grand-mère, Satsu Kitazawa, était originaire du Japon. Et il y a aussi son grand-père, John Edwards, qui a été forcé de prendre le nom de famille Brody, au risque de ne plus jamais être autorisé de voir la belle Magda Brody. John était un Écossais de naissance, mais les parents de ceux-ci venaient de la petite ville de Liverpool.
Date de naissance :: 30 octobre
Groupe :: Heureusement pour lui, James fait parti de la merveille que sont les M'zikus, adorateurs de la musique et du chant.
Étudiant ? :: Oui.



Physique :: Mesurant aux alentours de 1m86, il faut avouer que James est quand même un jeune homme assez grand, sans toutefois dépasser la norme. Loin d'être aussi maigre qu'une allumette, aussi chétif et maigrichon qu'un gamin normal de cinq ans, il est à noter qu'il ne sera jamais une personne imposante, ni grosse, même s'il mange comme un orgre depuis son rétablissement. Effectivement, chose assez rare chez un adolescent de la gente masculine, James avait développé cette horrible maladie qu'on appelle communément l'anorexie, connue scientifiquement comme étant l'Anorexia nervosa. À 13 ans, il en souffrait terriblement et il n'avait plus aucune contrôle sur son être, sur ce qu'il voulait manger et sur ce qu'il voulait faire vomir. On pourrait même dire qu'il avait développé de la boulimie passagère puisque, à ses 14 ans et pendant les premiers mois de l'été, il vomissait constamment et ce, en s'y forçant. Pourquoi donc tant de douleur, tant de souffrance ? À cause de ces deux maladies qui ont laissé leurs traces dans le corps du jeune homme, celui-ci ne sera plus jamais la même qu'avant, autant physiquement que psychologiquement. En tout cas, là, c'est la physique qui compte maintenant, puisqu'on est sensé de vous en parler, n'est-ce pas ? Pesant à peine 75 kilogrammes, il se déplace avec une agilité impressionnante. Ses gestes, des fois lentes, des fois brusques et rapides, sont empreintes d'une souplesse inhabituelle, d'une grâce digne des félins qui peuplent les savanes de l'Afrique ou les maisons des Américains. Une belle chevelure d'un noir de jais fait preuve de ses origines asiatiques. Elle est longue, sombre comme une nuit sans Lune et étoiles et ébouriffée, dans une bataille constante avec elle même. Il prend bien soin de sa tignasse noire, où se trouvent maintenant deux mèches rouge sang, teintes pour son propre désir de vouloir pratiquer de nouvelles choses, de nouvelles expériences. Autour de ses grands yeux d'un bleu hypnotisant, le contour est sombre, James prenant beaucoup de plaisir dans la maquillage et la contour de ses yeux. Ceux-ci sont tracés avec une ligne fine et noire, ou peut-être plus, ce qui fait ressortir la couleur éclatante de ses iris. Sa peau, bien que surprenament douce, est devenue basanée suite aux nombreuses heures passées sous le Soleil chaud de la France. Son visage ovale reste le plus souvent indifférent, ne se voile jamais d'une émotion quelconque, même lorsque quelqu'un meure devant ses yeux. Ceux-ci sont, cependant, une empreinte de tristesse, de regret et de haine - haine qui, actuellement, a dû trouvé sa satisfaction.

Caractère :: Si l'on pouvait décrire James Brody en un seul mot, « froid » conviendra parfaitement. Indifférent aux émotions des autres, on pouvait même dire qu'il se fiche carrément de son entourage et des problèmes de celui-ci. Bien qu'il est l'allure d'un jeune homme troublé, il a un esprit sain, bien que quelque peu tourmenté par ses nombreuses souffrances dans le passé. Passé qui, d'ailleurs, était plus que douloureux et que James aimerait bien oublier. Mais comment oublier son passé ? Si on fait ainsi, ne vaudrait-il pas mieux s'effacer de la face de l'univers, de retourner dans le vide absolu, de se morfondre sur soi-même ? Manipulateur de mots et d'expressions, son avenir dans le monde de la musique et de la poésie était déjà tracé lorsque son maître tant aimé le cueillit chez lui. Celui-ci avait vu le talent inouï de l'enfant, ce pourquoi il l'avait encouragé au fil des années. À voir l'intensité avec laquelle les yeux bleus de James brillaient lorsqu'on lui complimentait sur un écrit, sur un petit vers de quelques strophes, c'était extrêmement touchant à voir. Mais maintenant, ce masque d'innocent avait disparu pour laisser place à un masque distant, aux allures hautaines. Ses yeux semblent percés l'âme d'une personne lorsqu'il croise leurs regards. Ses lèvres fines se courbent rarement dans un sourire, et lorsque celui-ci se produit, ce n'est guère un sourire serein ; c'est un qui représente l'état cruel de son esprit, ou bien le rire franc qui ne veut échapper de ses lèvres. Il est froid et distant, après tout. Le public croit ainsi, et ce dernier l'aime comme ça. S'il devrait devenir un jeune homme chaleureux et accueillant, son image populaire se dissipera, et sa popularité auprès des plus jeunes disparaitra complètement.

À cause des souffrances douloureuses que l'anorexie lui a apporté pendant son adolescence, James regarde souvent sa nourriture avec dégout ; mais, une fois qu'il en prend une bouchée, avaler le reste est quelque chose de simple et facile. Toutefois, il a encore cette horrible tendance à vomir de temps en temps, surtout après avoir beaucoup mangé. Il limite le nombre de calorie qu'il consomme ; 900 calories par jours, au lieu d'un 1200 qui est nécessaire pour tout être humain en santé. Ensuite, il faut savoir que James n'aime plus les femmes, et les regarde avec des étincelles de haine et de dégout mélangé dans ses yeux. Elles sont des lâches, elles sont inférieures. Elles ne méritent pas d'avoir un époux, un mari, un fiancé ou même un petit copain comme lui, homme brillant et remarquable qu'il est. Il déteste les femmes, ce pourquoi il est devenu homosexuel, juste après la fin de sa relation avec Kelsy Simpson. Il ne le croit pas ! ; durant toutes ces années, comment aurait-il put être aussi aveugle, aussi stupide ? Le corps des hommes, leur caractère qui se ressemble tant, tout cela est bien plus attirant que les courbes et la poitrine d'une imbécilité de femme, qui a sans doute même pas une petite cervelle...

Oui, James est cruel. Il est détestable, même. Toutefois, il est un excellent dragueur. Mais attention ! Il ne drague pas les femmes ou les jeunes filles, il drague les jeunes hommes. Lorsque leurs regards se croisent et qu'il ressent un certain effet en cela, il tentera tout pour recevoir un baiser.

Relations :: Comme tout bon membre des fameux M'zikus - ces personnages populaires, dont leurs talents cachés en domaine de l'art magique de la musique sont remarquables et admirés -, James Brody est bien sûr assez proche de tous les membres de ce groupe-ci. Il est le meilleur ami de William Layden, un jeune homme qu'il apprécie énormément et qui a eu l'honneur - ou le plaisir ? - de connaître James en profondeur. Ce dernier connaît son ami de près, et a toujours été là pour l'aider et pour soulager ses peines, surtout lorsque pauvre Willie repense à sa relation " merveilleuse " avec la charmante Aillya James. Sinon, James a déjà été en couple avec Kelsy Simpson, mais ils ont cassé assez rapidement, le jeune homme détestant déjà les relations hommes-femmes. Une rumeur circule sur les plages de Malibu Beach, et elle dit qu'il a un oeil pour Alexandra Steele, ce qui est tout à fait faux. Il ne l'a utilisée que pour cacher son orientation sexuelle. En réalité, James est plutôt charmé par le joli Josh Matthews, et espère bien pouvoir le séduire.

Avatar :: Jared Leto (L)
Que voulez-vous dans votre rang ? :: [».Mysterious.Butterfly::] & [.Man.After.Midnight.]
Code :: [xAmorx]


Dernière édition par le Lun 8 Oct - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eternal Light |James Brody|   Lun 8 Oct - 2:49



Histoire ::



" Pa... Papa ? Tu fais quoi... ?! PAPA, ARRÊTE ! "

Son cri était tout doux, tout petit. Sa voix était inaudible, il était en train de marmonner le tout. La main géante posée sur sa minuscule bouche ne laissait guère le son de sa voix se rendre à l'extérieur de la chambre, mais valait mieux tenter de se sauver que de mourir dans le silence, n'est-ce pas ? Malgré ses douze ans, il comprenait déjà l'état fragile et délicat de la vie, et il ne voulait point la gâcher. Toutefois, maintenant, à cet instant-ci, son cauchemar serait-il en train de se produire ? Cet être ignoble qu'était son père, son géniteur, allait-il rendre de sa vie un misérable enfer ? Allait-il le tuer, le drogué, le jeté nu dans les rues, pour qu'il y crève et meure de froid ? C'était si difficile à déchiffrer, surtout pour un gamin qui venait à peine d'entrer dans l'adolescence. En plus, pourquoi lui, il était obligé de vivre ça ? Pourquoi Dieu ne lui faisait pas pitié ? Pourquoi sa mère, ou ses soeurs ou son grand frère, ne venaient-ils pas l'aider ? Hein ? Bordel, à cause de cette fichue famille, il se voyait dans l'obligation de devoir passer une nuit horrible. Son père allait lui violer. OU, correction, il était en train de le violer. Agression sexuel au maximum, quoi. C'était terrible, c'était dégoutant. Tout le long de la nuit, il tentait de crier. Il hurlait. Ses pleurs, ses sanglots et ses cris étaient ignorés, l'espoir était en train de diminuer dans son regard pâle. Il ne voulait pas de ça. Il... il voulait que son père arrête, une fois pour toute. Mais cela lui sembler si impossible, à présent.

Les mois passèrent. Des mois sans couleurs pour James. En noir et blanc, qui formaient une harmonie absolue. Sa mère avait FINALEMENT commencé à se questionner sur sa manque de vivacité. Ses trois soeurs lui demandaient régulièrement ce qui n'allait pas, mais un seul regard de cet être ignoble réussissait à faire avaler la réponse de James. S'il dévoilait véritablement ce qui s'était passé cette nuit, alors le résultat sera encore plus pire. Il fallait rester muet, c'était la seule solution. Cependant, le nombre des nuits comme cela avait augmenté, mais les larmes avaient cessé lorsqu'il découvrit que la même chose arrivait à Julietta, sa plus jeune soeur, et à Anthony, son frère. Et pourquoi pas Jeanne et Pauline, les grandes soeurs ? Pourquoi pas sa mère, Vanessa ? Bordel, il en avait grandement marre. Marre de toujours se rouler en boule, dans son lit, avant l'entrée de son père et après le départ de celui-ci. Il avait marre de toujours avoir des cauchemars où son père lui infligeait encore plus de mal que d'habitude. L'inceste lui plaisait, c'était ça ? Franchement, il n'avait rien de mieux à faire ?

Mai 18. Nuit sombre, ciel sans couleurs, sans étoiles, où la Lune était pâle et imperceptible. Cela faisait plus d'une semaine que le plan avait été préparé, et James en tremblait de peur. Et si tout marchait mal ? Non, fallait penser à des choses positives. Il allait les tuer, et lorsque la police arrivera, la phrase « I-Il m'a violé... et ils n'ont rien fait pour l'arrêter » devrait franchir sa bouche. Ses problèmes seraient par la suite guéris - non seulement ont le confieraient à une famille plus saine d'esprit, mais il avait une raison valable qui justifiait ses actes ! Cependant, la nuit se passa très, très différemment de ce qu'il avait planifié...

" Oi, James ! " lui hurla son frère. Anthony était, ma foi, une personne remarquable et James l'appréciait bien, ce pourquoi il n'allait pas mettre fin à ses jours, contrairement à ceux de sa mère, de son père et de ses deux soeurs. La troisième aussi, peut-être. On verrait. " Viens, papa a dit qu'il une surprise pour nous. Et c'est quelque chose de spécial, cette fois-ci ! " Son visage avait une expression vague et dérangée, mais James accepta tout de même de suivre la personne qu'il admirait le plus au monde.

Malheureusement pour lui, il en fut terriblement, horriblement déçu et choqué.

" Tiens, mon jouet adoré ! " cria son père, renversant de la bière sur soi même. " Viens par 'ci, mon 'tit bout de chouuuu ! "

" Alors, tu me donnes combien en échange d'lui ? " demanda Anthony, un sourire malicieux imprimé sur visage fade. Bordel, qu'arrivait-il ? Anthony était sensé être la bonne personne, pas la méchante ! Mais voilà, maintenant, les deux frères ainsi que leur père se trouvaient dans une chambre close et sombre qui avait une forte odeur d'alcool, en compagnie de deux hommes que James ne connaissait pas. Et, en plus, on allait lui échanger contre de l'argent ?! La première chose qu'il avait remarqué chez un des hommes, c'était un espèce de pistolet qui se trouvait mal placé dans la poche de son jeans. C'était peut-être là la seule façon de survivre ?

" Euhm... Voyons voyons... Je vous donne dix euros. Ça vous va, les mecs ? "

" C'est merveilleux. " répliqua Anthony avec un sourire que James trouve cruel. " Prenez bien soin de Jamie, hen. " Avec cela, Anthony prit les bras de l'adolescent et le traîna jusqu'aux, pendant que celui-ci se débattait furieusement. Non, non. Il ne fallait pas. Ils n'avaient pas le droit de le toucher ! En plus, Anthony était un débile, un cinglé ! C'était... décevant, tout cela ! La suite, il ne s'en rappelle pas. Du moins, il ne veut pas s'en rappeler. Tout ce qui lui revient en tête, ce fut les quatre coups qu'il tira - un, deux, trois, quatre -, et qui tuèrent Anthony, son père ainsi que les deux inconnus. Il se souvient des sirènes de la police, les couleurs qu'elles émanaient, lui qui tombait sur le sol... Puis, plus rien. Tout était noir. Qu'arrive-t-il à sa mère et à ses soeurs ? Il n'en su rien. Puisque, lorsqu'il se réveilla, il n'était plus chez lui. Un homme dans la trentaine veillait sur lui, son regard chaleureux le fixant avec pitié.

Même s'il venait de vivre la nuit la plus abominable de toute sa misérable vie, ce fut là sa journée la plus brillante, puisqu'il rencontra ce cher Emmanuel Agatsuma. Ce dernier le prit sous son aile, d'une certaine façon. Il n'était plus lié à sa famille, et Emmanuel était un riche homme d'affaires, qui avait ni femmes, ni enfants, ce pourquoi il gâta le pauvre James de son mieux. Ensemble, les deux décidèrent de quitter l'Europe et d'aller vivre dans la ville de New York pendant un bout, avant qu'ils ne déménagent encore une fois. Mais cette fois-ci, ce fut à Malibu Beach qu'ils s'installèrent. Emmanuel, que James appelait également son mentor ou 'sensei', en Japonais, était un homme au grand coeur, doté d'une sagesse remarquable et étonnante. Il apprit à James comment surmonter les embûches de la vie, malgré que celle-ci pouvait souvent avoir l'air d'un Enfer absolu. Et, très malheureusement pour le jeune homme, Sensei mourut à la suite d'une crise cardiaque, lors de ses cinquante ans. Bien que cela avait peiné Monsieur Brody énormément, celui-ci continua de vivre sa vie, au beau milieu des plages chaudes et du paysage luxueux de Malibu Beach.

Toutefois, une seule question continue jusqu'à aujourd'hui de le hanter.

« Si tu me détestais tant, Anthony, pourquoi ne pas me l'avoir dit avant ? Étais-tu si damné que ta mort était nécessaire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Eternal Light |James Brody|   Lun 8 Oct - 2:50

Donc, v'là, I'm finished. =)
Désolée si les tounes paraissent un peu déformées, je crois que c'est un bug de RadioBlog. O.o

ET... L'histoire est déconseillée au plus jeunes ? xD
Revenir en haut Aller en bas
Thomas Kesler
[₪ Admin ₪] . [.Wait 4 the End Of the World.]
Thomas Kesler

Nombre de messages : 390
Age : 25
xÂge Du Persox : 27 ans
xEmploix : Technicien au HardCore Club
Date d'inscription : 16/02/2007

Feuille de personnage
xRelationsx:

MessageSujet: Re: Eternal Light |James Brody|   Lun 8 Oct - 11:09

Enfait c'est juste que le flash marche pas dans les posts...

Pour la pres, pour moi c'est parfait. Très bonne histoire Wink

Bref, accepté pour ma part.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aillya James
[₪ Admin ₪] . You know me
Aillya James

Nombre de messages : 1067
Age : 25
xÂge Du Persox : 24 ans
xEmploix : Multinationale des James
Date d'inscription : 15/02/2007

Feuille de personnage
xRelationsx:

MessageSujet: Re: Eternal Light |James Brody|   Lun 8 Oct - 11:40

C'est Accepté pour Moi aussi
Super Présentation et Bon Rp sur le forum! ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://malibu-beach.myrealboard.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eternal Light |James Brody|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eternal Light |James Brody|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» James Bowman
» SONO LIGHT (Alsace) Présentation:
» James Horner
» james jamerson
» 09/03-LYON-GRATOS : THE SOLEDAD BROTHERS + REV. JAMES LEG

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: xBeginx :: xPrésentationsx :: xPrésentations Acceptéesx-
Sauter vers: